By / 1st May, 2015 / Uncategorized / Off

Chers amis,

Aujourd’hui est un jour férié, mais rassurez-vous, nos portes vous seront quand même ouvertes !

Le 1er Mai donc, est un jour que nous associons à la fête du travail, mais c’est aussi le jour, tout comme chez nos voisins Suisse et Belge, ou il est d’usage d’offrir un brin de Muguet à ses proches. Mais pourquoi ? et finalement que représente cette tradition ?

Il faut savoir que si nous offrons de petites clochettes blanches à cette période de l’année, c’est tout naturellement parce que le Muguet fleurit à la fin avril, marquant ainsi le début du printemps, et donc l’arrivée des beaux jours. Dans le langage des fleurs, son nom se réfère au « retour du bonheur » surtout si la tige dispose de 13 clochettes sur sa hampe. Le chiffre 13, est d’ailleurs associé aux noces de Muguet.

Mais ce n’est pas tout, cette fleur, ou plutôt cette plante, est la source de nombreuses légendes, et l’utilisation qui en a été faite par le passé va surement vous surprendre !
En effet, à l’automne, elle donne de petites baies rouges. Celles-ci, hautement toxiques, ont été utilisées par le passé, dans le but d’empoisonner des personnes. Surnommé le « bouillon d’onze heures », la mixture était généralement ajoutée au dernier repas du soir ; 23h00 étant la dernière heure de la journée, elle marquait donc également la dernière heure de la victime !

Si dans l’antiquité, pour les Grecs, l’origine du Muguet est attribuée à Apollon, qui afin de ne pas endommager les pieds nus de ses neuf muses, en avait tapissé le sol du mont Parnasse, pour les Romains, elle se réfère aux Florales, en hommage à Flora, déesse des fleurs. Dans la religion catholique, la signification apportée renvoie plutôt aux larmes de la Vierge Marie devant la croix, qui en tombant au sol, ont fait germer des brins de Muguet.

Dans l’histoire française, c’est à Saint-Paul-Trois-Châteaux, qu’est apparue la tradition. En effet, c’est en visitant la Drôme voisine, que Charles IX, en compagnie de sa mère Catherine de Médicis, s’est vu offrir un brin de Muguet. L’idée le séduit et il décida de la perpétrer auprès des dames de la cour, « qu’il en soit fait ainsi chaque année ».

L’utilisation plus récente, nous ramène à la fin du 19ème siècle, à la Belle Époque, au cours de laquelle les grand couturiers parisiens offraient des brins de Muguet à leurs clientes mais aussi à leurs ouvrières. Au 20ème siècle, c’est pour célébrer la fête des Travailleurs, devenue par la suite Fête du Travail sous le Maréchal Pétain, que la vente de la fleur se démocratise dans la rue à Nantes. Peu à peu la tradition gagne le pays et ce à tel point, que la vente du Muguet est la seule à être tolérée, sans autorisation, par des particuliers.

La région Nantaise produit à elle seule 80%, des 60 millions de brins français.

Joyeuse fête du Travail et du Muguet à tous !

Muguet