By / 29th January, 2016 / Uncategorized / Off

Chers amis,

Après la galette des Rois, voilà qu’arrive la période des Crêpes. Avec un tel rythme, il n’est pas facile de suivre un régime et faire attention à sa ligne !
40 jours exactement après Noël donc, c’est la Chandeleur ou fête des chandelles. D’origine latine, elle est célébrée chaque année le 02 février.

On suppose que c’est le Pape Gélase 1er qui a initié cette coutume en se basant sur une fête Romaine donnée en l’honneur du dieu Pan. En effet, durant la nuit des chandelles, les croyants parcouraient les rues de Rome pour se rendre à l’Eglise y récupérer un cierge qu’ils devaient ramener chez eux sans que ce dernier ne s’éteigne. La croyance est transcrite par le dicton : « Celui qui la rapporte chez lui allumée, pour sûr ne mourra pas dans l’année ».

La crêpe en elle-même, viendrait de la célébration de la Présentation de Jésus au temple, la forme ronde et dorée se réfèrerait quant à elle au disque solaire et plus exactement au retour du printemps après un hiver rigoureux.

Crêpes pour la Chandeleur

Un autre dicton disant que si l’on ne mangeait pas de crêpe à la Chandeleur, la récolte de blé en serait mauvaise : « si point ne veut de blé charbonneux mange des crêpes à la Chandeleur »

De nos jours, la tradition de la crêpe revêt une symbolique toute particulière. Nous y conférons en effet un pouvoir de fécondité en faisant « sauter » la crêpe de la main droite tout en tenant une pièce d’or dans l’autre main. Cela aussi peut témoigner d’un désir de prospérité durant l’année à venir. A condition que votre lancer ne s’étale pas comme … une crêpe !

Bonne dégustation, belle Chandeleur à tous et à bientôt,